CHALLENGE START UP : TOTAL MAURITANIE

Ibrahima DIOP, Projet JOB TEKKI GROUP

L’offre alimentaire mauritanienne est importée à 70%. La production locale est plus abordable mais ne présente aucune garantie qualitative et notamment sanitaire. L’objectif est de proposer un produit basique, emballé, consommable par une large part de la population, pour un prix maîtrisé. Le paquet de 6 madeleines est commercialisé à 0,26 $. La production est 100% locale. L’emballage permet une fermeture hermétique et est une alternative crédible aux sacs plastiques des concurrents, interdits pourtant par la législation locale. La madeleine BARAKA se positionne comme une offre alimentaire de qualité. Son délai de conservation permet l’acheminement vers des villages enclavés qui n’ont aujourd’hui pas accès à des produits tels que le pain. Son prix maîtrisé crédibilise cette démarche. Originaire d’un village rural, souffrant de l’absence d’approvisionnement en aliments manufacturés, Ibrahima DIOP a obtenu une  licence de mathématique et informatique. Il a précédemment développé des applications informatiques de gestion.

Bocar KANE, Projet IPTVMr

IPTVMr a pour objectif de permettre à tout public mauritanien de suivre gratuitement les chaines et radio nationales en temps réel sur les Smartphones, Tablettes (Android, iOS) et PC via internet. Cette entreprise locale collaborera avec des opérateurs tels que Mauritel, Mattel et Chinguitel. A terme IPTVMr souhaite proposer d’autres options payantes pour des chaînes cryptées internationales comme BEIN Sport, CanalSat et MaghrebSat. Ingénieur en réseau et télécom, Bocar a développé plusieurs applications (Android, PC sous Linux) et a une solide connaissance réseaux. Il souhaite aujourd’hui permettre à la Mauritanie de se développer dans le domaine de la technologie et de l’audiovisuel.

Papa Kadé Camara, Projet de production et de commercialisation du riz Paddy-Mauritanie

La demande de riz est fortement supérieure à l’offre sur le marché mauritanien (écart annuel d’environ 220 000 tonnes). Le déficit est aujourd’hui compensé par l’importation du riz de l’étranger.  L’objectif du projet est de produire et commercialiser en moyenne 70 tonnes de riz Paddy non décortiqué par semestre sur une superficie de 10 ha cultivable, et d’aménager un autre périmètre de 10 ha au profit de la population locale afin de pouvoir assurer son autonomie alimentaire. La production du riz Paddy est 100% locale, l’exploitation agricole est située à 45km sur l’axe routier de la ville de Rosso vers Tékane. La récolte sera vendue en Mauritanie. Papa kadé Camara, originaire de Nouakchott, a vécu une partie de son  enfance au village de Gani, lieu de l’implantation du projet. Il a acquis une solide expertise comptable et agricole depuis.

Share this challenge

Challenge rules